top of page

La plagiocéphalie, vous avez dit : tête plate ? (Partie 2)

Alors que le nombre de cas de plagiocéphalies, communément connues sous le nom de "syndrome de la tête plate", a notablement augmenté au cours des 15 dernières années (suite à la campagne : dodo sur le dos), les résultats obtenus grâce à la physiothérapie chez les enfants sont très positifs.


Dans cet article, je vous explique brièvement comment la physiothérapie peut traiter la plagiocéphalie et les problèmes qui y sont souvent associés.

Lorsqu'un physiothérapeute est consulté pour des cas de plagiocéphalie, il identifie la source du problème, fait un diagnostic en physiothérapie et donne des recommandations pour le traitement et la prévention de l'aggravation. Par exemple, en cas de torticolis congénital, le physiothérapeute peut :

  • Apprendre aux parents des exercices pour assouplir les muscles responsables de la rotation de la tête d'un côté.

  • Enseigner d'autres exercices aux parents pour renforcer les muscles opposés.

  • Utiliser des ballons et d'autres accessoires de physiothérapie pour redresser la tête de l'enfant et la recentrer autant que possible.

  • Équilibrer les forces dans le cou et le tronc pour favoriser un développement moteur harmonieux, évitant ainsi que la tête de l'enfant reste toujours tournée ou penchée d'un côté.

  • Donner des conseils pour une bonne amélioration.

Le suivi en physiothérapie vise à garantir que l'enfant ne développe pas d'asymétrie dans ses mouvements, ses roulades et d'autres étapes de son développement moteur.

Il est important de noter que les os du crâne d'un enfant deviennent de moins en moins malléables après sa première année de vie. Par conséquent, il est fortement recommandé de consulter un professionnel de la santé dès que les parents remarquent un aplatissement de la tête, ou un côté de rotation privilégié par le bébé.


Quant à l'utilisation d'un casque orthopédique pour remodeler la tête d'un enfant atteint de plagiocéphalie, cela n'est généralement pas nécessaire si le traitement en physiothérapie est débuté assez tôt. Cependant, si les exercices prescrits aux parents ne donnent pas de résultats, un médecin peut recommander le port du casque.

Il est rare de prescrire une orthèse crânienne avant l'âge de 5 mois, car l'enfant n'a généralement pas la force nécessaire pour la soutenir, ce qui pourrait affecter sa posture. Même si la plagiocéphalie est prise en charge un peu plus tard, elle peut encore être corrigée en continuant les traitements de physiothérapie en parallèle avec le port du casque.




 

Sources :





4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page